Ecosse

Road trip magique en Ecosse : itinéraire et conseils !

En octobre, après des années à en rêver, nous sommes enfin partis à la découverte de l’Ecosse. Nous avions une bonne raison pour ce voyage : il s’agissait du cadeau d’anniversaire de notre fille pour ses 9 ans. Il faut dire qu’elle nous le réclamait depuis un bon moment déjà. Voici donc notre road trip en Ecosse : notre itinéraire magique, nos conseils, à mi-chemin entre fantastique et merveilleux.

loch en Ecosse avec paysage de brume
Paysages brumeux et loch sont monnaie courante !

Notre itinéraire – Entre ville et ville :

– Jours 1 à 3 : à la découverte d’Edimbourg, capitale écossaise

Edimbourg fut la première étape de notre road trip en Ecosse : la ville regorge de lieux, familiers pour les fans d’Harry Potter, et dans une moindre mesure, pour ceux qui connaissent Avengers Infinity War. Mais la ville est aussi connue pour ses châteaux (en même temps, nous sommes en Ecosse !) royaux : visiter le château d’Edimbourg pour apercevoir, entre autres, les joyaux de la couronne, ou visiter également le palais de Holyrood. Toutefois, pour l’anniversaire de notre fille, nous sommes partis à la recherche des lieux ayant inspiré Harry Potter. A nous l’ancien cimetière de Greyfriars Kirkyard, la Victoria Street et Candlemaker Row.

Edimbourg est une ville faite pour les enfants, avec son centre-ville à dimension humaine et ses nombreuses licornes dont on retrouve la trace un peu partout…

– Jour 4 : de la Rosslyn Chapel à Chanonry Point

Si vous souhaitez tenter de résoudre un des mystères des Templiers, il vous faudra vous rendre impérativement à la Rosslyn Chapel. Ayant visité de nombreux lieux religieux, celui-ci nous a toutefois impressionné et reste un des plus mystérieux. Vous passerez un bon moment à tenter de déchiffrer ses représentations.

Plus au nord, à 3h30 de route de la chapelle, à Chanonry Point, vous pourrez admirer les dauphins. Bon, il est vrai qu’arrivés en fin de journée, nous n’avons pas eu l’occasion d’en voir. Par contre nous avons pu bénéficier d’une vue fabuleuse vers la mer du Nord. Je déconseille vivement la baignade en octobre : l’eau est froide…

soleil couchant sur chanonry Point avec un phare
Couché de soleil sur Chanonry Point

+ Notre itinéraire – Les Highlands du Sud :

– Jour 5 : à la découverte du monstre…

Tout bon road trip en Ecosse passe forcément par le Loch Ness. J’attendais particulièrement et avec impatience cette visite : une croisière sur le loch Ness et le château d’Urquhart. Si la croisière fut fraiche, voir même glaciale (les températures ont frôlé le négatif), le paysage ne m’a pas moins impressionné pour autant. La visite du château d’Urquhart nécessite de bien se couvrir et d’avoir un minimum de connaissances en histoire et en anglais. Pour bien découvrir les lieux, comptez deux bonnes heures.

La route étant bloqué, nous en avons profité pour visiter le centre d’Inverness : très rapide et finalement décevant.

– Jour 6 : Les Highlands version pluie et Harry Potter

C’est à la moitié des vacances que nous avons commencé à avoir de la pluie. Et c’est sous quelques gouttes d’eau que nous avons exploré les environs du viaduc de Glenfinnan. Point de voiture volante, mais un lieu tout de même impressionnant. A quelques centaines de mètres face au viaduc se trouve le loch Shiel qui ravira également les fans du célèbre sorcier. Le lieu sert en effet de décor dans de nombreuses scènes de la saga.

Nous avons roulé jusque Mallaig et découvert de splendides lieux : des falaises déchiquetées par les éléments et des plages de sable blanc.

viaduc de glenfinnan sur un pont à arches
Le viaduc de Glenfinnan

+ Notre itinéraire – Les Highlands du Nord :

– Jour 7 : à la recherche du Highlander

Encore et toujours, le château d’Eilean Donan nous donne envie de rester dans ce pays. Les paysages traversés sont majestueux et la visite vaut le détour. Le château a servi de lieu de tournage au célèbre film Highlander. C’est d’ailleurs grâce à ce lieu que le tourisme en Ecosse a connu un nouvel essor dans les années 1980.

Et quoi de mieux qu’une randonnée dans le Glen Affric pour se détendre en fin de journée ? La route n’est pas simple mais le paysage en vaut la peine. Les couleurs rouge/orangé des arbres et plantes sont propices aux photographies.

– Jour 8 : encore de la randonnée….

Du beau temps ? Et bien quoi de plus sympa qu’une randonnée. Le jour 8 fut l’occasion de marcher dans les Corrieshalloch Gorge puis d’aller jusque Ullapool qui est une jolie ville côtière. Si vous réservez à l’avance, vous pouvez partir en exploration maritime voir les dauphins et les baleines…

Côté histoire, nous avons exploré le champ de bataille de Culloden et le musée qui lui est consacré.

+ Notre itinéraire – vers la fin du voyage :

– Jour 9 : Traversée des Highlands

Nous devions partir d’Inverness et amorcer notre retour tout doucement. C’est pourquoi, en chemin, direction Stirling, un arrêt à Glencoe nous semblait plus que nécessaire… Heureusement, ce lieu sanglant n’était pas le théâtre d’une bataille quand nous avons exploré la zone.

Ensuite, un arrêt au château de Doune, où est en partie tourné la série Outlander, permet de comprendre le fonctionnement et l’architecture d’un lieu qui n’a pas changé depuis le Moyen-Age.

– Jour 10 : New Asgard

Avant de partir, le village de St Abbs, à une heure de route au sud d’Edimbourg, semblait un lieu idéal. Et nous n’avons pas été déçus par la vue ni par les lieux. Le village est devenu connu depuis la sortie d’Avengers Endgame… Par contre, point de Thor ou d’asgardiens : que des Ecossais et peu de touristes, ce qui n’est pas plus mal.

village et port en bord de mer.
Le village côtier de St Abbs… New Asgard

+ Nos coups de cœur :

– le Loch Ness et Urquhart Castle : paysages à couper le souffle (le vent glacial y contribue aussi) et longue histoire se côtoient dans un parfait ensemble.

– les châteaux : c’est le patrimoine historique de l’Ecosse. Déambuler à travers ces vieilles pierres c’est découvrir un petit bout de ce pays. Chaque château apporte sa pièce à nos connaissances.

chateau fort en ruine
Le château d’Urquhart….

+ Nos coup de gueule :

– les routes sont longues, très longues. Elles sont aussi relativement peu nombreuses et traverses des zones montagneuses. Bref, il faut s’armer de patience ou changer de logement tous les jours.

– l’hôtel Airth Castle and Spa : quand on réserve, on nous promet de loger dans un château hanté et finalement on se retrouve dans un vieux bâtiment avec une vieille chambre défraichie. Nous avons appris plus tard que les enfants ne sont pas les bienvenus au château.

– le château de Doune. S’il est très intéressant, il faut être plus ou moins calé en histoire et en anglais ! En effet, l’audio-guide n’est qu’en anglais (version accent écossais) et le petit livret est disponible…. pour 1£ en français. Je trouve ça dommage et il y a du travail à faire de ce côté-là, ainsi que du côté de l’accueil…

+ Question nourriture :

Nous avons été agréablement surpris par la nourriture écossaise. En effet, chaque plat est goûtu, et copieux. Le poisson est un plat incontournable : fish and chips mais aussi saumon. Vous ne pourrez pas non plus évitez le haggis, la fameuse panse de brebis farcie. Les écossais ont le respect des ingrédients, qui sont très souvent frais. C’est un des pays où j’ai le mieux mangé.

+ Notre top trois des plus beaux lieux de tournage visités :

– Edimbourg : entre Harry Potter et les Avengers, vous aurez de quoi revivre des moments de cinéma. Le centre-ville se fait facilement à pied et l’on reconnait les lieux de tournage qui n’ont pas trop été modifiés par ordinateur…

Eilean Donan Castle : impossible de ne pas se souvenir de Connor MacLeod partant à la bataille ou de James Bond traversant le pont. La vue sur trois loch et l’île de Skye vaut également le détour.

pont menant à un chateau en bord de loch
Le fameux pont à Highlanders ou agent secret….

– le viaduc de Glenfinnan : si je vous dis train puis voiture volante, vous pensez de suite à Harry Potter, encore. Le viaduc est un indispensable à visiter pour les fans de la saga. Il faut bien faire plaisir aux enfants.

+ A faire avec un enfant dans un road trip en Ecosse :

Pratiquement tout est faisable avec les enfants ! Ceux-ci sont bien accueillis et les paysages vont les enchanter. Ma fille adore les châteaux et surtout les explorer donc autant vous dire qu’elle s’est beaucoup amusée ! Edimbourg est un vaste terrain de jeux et les visites pour les plus jeunes souvent gratuites. Attention tout de même, il faut beaucoup marcher !

road trip en Ecosse : parlement écossais
Point d’Avengers ou de bataille ….

+ Pourquoi faire l’Ecosse en octobre ?

Premièrement, le temps n’est pas encore catastrophique. Pour preuve, nous n’avons eu de la pluie qu’à partir du cinquième jour de vacances. Et encore faut-il préciser que nous n’avons pas été gênés pour les visites, hormis le viaduc. Deuxièmement, en octobre, c’est aussi une période où il y a moins de touristes. Certes les jours raccourcissent mais les musées et sites touristiques ferment tôt de toute façon. Quant aux paysages, les couleurs automnales sont ravissantes. Malgré le froid qui arrive, les randonnées sont encore praticables.  Le pays nous a beaucoup rappelé aussi notre voyage en Nouvelle-Zélande.

road trip en Ecosse : symétrie axiale sur un lac écossais
Il n’est pas beau ce paysage de Glencoe ?

+ Notre musique de voyage :

Enfin, pendant notre road trip en Ecosse, impossible de ne pas penser à « Prince of the universe » de Queens qui a été utilisé pour devenir le générique du film Highlander, lui-même en très grande partie tourné en Ecosse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *