Family Travel,  Italie

Road trip et city trip dans les Pouilles (Italie) : itinéraire, avis et bons plans : le guide pratique !

+ Notre itinéraire 

Arrivés à Bari en avion via Charleroi (par Ryanair), nous avons décidé de poser nos bagages à Putignano, dans la province de Brindisi. Alors pourquoi Putignano ? C’est assez central dans la région des Pouilles et nous ne souhaitions pas faire un hôtel différent toutes les deux nuits. Nous avons donc élu domicile à « Trulli Terra Magica » (je reviens dessus un peu après).

Bari et ses ruelles…

Alors qu’avons-nous fait dans les Pouilles :

– Jour 1 : visite de Bari et de Putignano.

– Jour 2 : visite du site historique antique d’Egnazia et randonnée à Torre Guaceto, retour via Alberobello.

– Jour 3 : découverte de la côte ionienne de Punta Prosciutto à Gallipoli via Porte Cesareo et le parc de Porte Selvaggio.

– Jour 4 : visite des grottes de Castellana, de Monopoli et Polignano al Mare.

– Jour 5 : expédition à Tarente pour aller admirer les dauphins puis visite du site antique et du musée de Métaponte.

– Jour 6 : visite de la ville de Matera puis de la ville fantôme de Craco.

– Jour 7 : découverte de la côte adriatique entre Otrante et Torre dell’Orso puis arrêt à Lecce. Retour via Ostuni.

– Jour 8 : Visite de la ville de Locorotondo et repos à Torre Canne pour une dernière glace en bord de mer….

falaises rocheuses torre sant'andrea. eau turquoise
Les eaux turquoises de l’Adriatique…. Torre Sant’Andrea.

+ Notre logement

Les Pouilles sont connues presque principalement (malheureusement j’ai envie de dire) pour ses trulli. Ce sont ces petites habitations rondes, au toit conique, que l’on pouvait, à l’origine, démonter rapidement, quand les collecteurs espagnols venaient chercher les taxes. Aujourd’hui, ils font partie intégrante du paysage et sont devenus symboliques de la ville d’Alberobello. Mais on en trouve dans tout le centre des Pouilles. Quoiqu’il en soit, nous voulions dormir dans l’un de ces trulli. Trulli Terra Magica était donc une des meilleures options : de bons avis, un trullo typique, assez central pour visiter une bonne partie de la région et deux piscines (avec un enfant, forcément, c’est idéal).

La vue face à notre trullo….

Je ne dirais pas que nous avons été satisfaits. Non. Nous avons été chouchoutés, dans un cadre idyllique avec Micaela, notre hôtesse qui se plie en quatre pour vous préparer des petits déjeuners fabuleux, vous donner des indications pour les meilleures visites, pour vous réserver un restaurant et tout simplement pour très bien vous accueillir. D’ailleurs ses gâteaux maison me manquent ! Nous avons dormi dans un trullo donc, d’une extrême propreté et décoré avec soin et raffinement. Malheureusement, nous n’avons pas pu profiter de la piscine pour cause de tonte d’herbe mais nous avons pu voir la danse amoureuse des grenouilles. J’espère qu’Olivio (le chien de Micaela) n’en a pas mangé pour finir… Je vous recommande donc à 200% : vous ne serez pas déçus.

+ Nos coups de cœur

– la ville fantôme de Craco. Déjà très impressionnante sur sa colline, l’intérieur de la ville désertée appartient maintenant aux biquettes et aux ânes, vide d’âmes. Nous avons été les seuls lors de la visite (guidée obligatoirement), soit 4 personnes au total dans la ville ! Frissons garantis.

bâtiments en ruine
Craco : un film d’horreur y a été tourné aussi …

– la réserve naturelle de Porte Selvaggio. Accès direct à la mer et aux criques baignées par une eau turquoise et limpide. Beauté de la nature assurée.

– la croisière pour voir les dauphins dans le golfe de Tarente. Pas besoin d’aller très loin pour voir des dauphins en grand nombre ! Le nombre de personnes sur le bateau est lui limité, ce qui n’est pas plus mal.

– la ville de Matera ! Ville troglodyte et plurimillénaire, capitale européenne de la culture 2019, Matera vaut le coup d’œil. Visite guidée personnalisée en français ! On en redemande.

ville de matera
Matera …. si vous n’avez pas peur des escaliers.

+ Nos coups de gueule

– les villes balnéaires qui sont encore désertées en avril malgré le beau temps. Trouver un restaurant ouvert relève du miracle.

– les italiens qui conduisent à coups de klaxons et ne connaissent pas les clignotants.

– la pizza da Rosa à Putignano : élu pire pizza du monde de tous les temps !

plage déserte
Personne … sauf nous !

+ Où manger, notre trio de tête

1 – L’Aratro (Alberobello)

Restaurant slow food excellent, situé dans la rue principale des trulli. Qualité des produits (frais bien sûr) et explosion des saveurs en bouche, on en redemande encore et encore ! Typique des Pouilles.

2 – Dal Mollusco (Putignano)

Vous aimez le poisson et les fruits de mer ? N’allez pas plus loin ! Si l’extérieur ne paye pas de mine, les serveurs sont attentifs aux clients, la table est pleine de bonnes choses et on découpe votre poisson devant votre table ! Le tout enrobé de produits frais et de qualité, on y retourne volontiers.

3 – Casa San Giacomo (Ostuni)

Plutôt difficile à trouver, ce restaurant ne manque pas de charme ni de goût. Les orecchiette al pomodoro sont simples mais à tomber, et surtout pas industrielles. La carte est renouvelée régulièrement.

pates sauce tomate
Orecchiette et pomodoro! What else ?

+ Nos trois plus belles plages

1 – Punta Prosciutto 

Rien à voir avec le jambon bien entendu ! Cette station balnéaire vous offrira le sable le plus fin de la côte ionienne et l’eau la plus limpide qui soit. Encore un peu fraiche en avril, la vue ensoleillée nous a ravi (le manque de restaurants beaucoup moins).

2 – Torre Guaceto

Vous souhaitez être seuls au monde ? Avec une étendue d’eau turquoise face à vous et personne pour vous ennuyer, c’est LE lieu où aller en avril. Les cars de touristes font descendre les personnes sur la plage principale quelques minutes, le temps de regarder la tour et la côte, et hop, tout le monde repart…. Et vous, vous êtes bien content !

3 – Baia di Porto Selvaggio

Il vous faudra bien 30 min pour rejoindre cette plage mi galets/mi sable, mais la vue en vaut le coup, l’eau aussi. Bref, on y serait bien resté. C’est sans compter sur les touristes français particulièrement sans gêne !

côte ionienne et rochers
C’est pas beau cette côte ?

+ A faire avec un enfant

la croisière afin de voir les dauphins ! Émerveillement assuré.

– cela peut sembler « bateau » mais les plages sont un incontournable.

– les trulli : cela étonne nos petites têtes blondes.

– le parc des dinosaures à Grotta Castellana…. Nous n’avons pas pu y échapper….

– Matera : cette ville ancienne accueille aussi le tournage de nombreux films, dont Wonder Woman…. Montée des escaliers garantie sans problèmes.

dauphins en mer
Tous à photographier les dauphins ….

+ Notre musique du voyage

Comme à chaque voyage, nous avons une musique qui définie un peu le ton du voyage. Généralement c’est aléatoire : soit on entend souvent cette musique à la radio, soit c’est originaire du pays que l’on visite, soit ça tourne en boucle dans la playlist.

Pour les Pouilles, c’est donc « Boomerang » d’Imagine Dragons. C’est vrai qu’on y revient toujours… en Italie ! (Je vous expliquais pourquoi ici)

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *