Italie

Matera : des « sassi de la honte » au titre de capitale européenne de la culture 2019

+ De l’histoire et de la géographie : une ville capitale européenne de la culture

Matera est située dans la région de Basilicate, la cheville de la botte italienne. Nous avons profité de notre séjour dans les Pouilles pour visiter la ville. Désignée comme capitale européenne de la culture 2019, Matera est un des sites les plus anciennement habité au monde avec Alep et Jérusalem.

Matera vue d'ensemble divisée par la gravina : sassi et capitale européenne de la culture
Matera divisée par la Gravina…

Sur le plateau des Murges s’étendent de nombreuses grottes, habitées dès le Paléolithique. Le plateau des Murges a été divisé en deux par la Gravina, ravin naturel où, aujourd’hui encore, sont évacuées les eaux usées. Le calcaire ne permet pas de retenir les eaux de pluies : on retrouve donc à Matera des citernes qui avaient pour but de récupérer l’eau. Il est d’ailleurs possible de visiter l’une de ces citernes et le système d’écoulement des eaux dans un petit musée (fraicheur assurée l’été, mais l’humidité ambiante vous fera rapidement ressortir).

C’est sous le régime fasciste que la ville a été grandement améliorée puisque l’on avait auparavant un égout à ciel ouvert qui parcourait la rue principale du Sasso Caveoso.

Matera : sassi, une ville dans la montagne
Matera… vu des hauteurs….

+ Qu’est-ce que les sassi ?

Les sassi sont la grande curiosité de Matera : des habitats troglodytes. Pendant longtemps, les hommes se sont adaptés au paysage et ont construit leurs habitations dans la roche. Jusqu’aux années 1950, les sassi ont été considérés comme une « honte nationale » car ils accueillaient des familles nombreuses, pauvres, vivant avec leurs animaux, sans électricité et eau courante, ni évacuation des eaux usées. L’humidité étant forte dans les logements, l’hygiène était quasi inexistante. La mortalité était donc élevée, notamment chez les enfants. 15000 personnes y vivaient jusqu’à ce que le gouvernement oblige l’évacuation et le relogement des habitants.

Rue pavée de Matera
Une des nombreuses rues de Matera, où Mel Gibson y a tourné sa Passion du Christ.

Pour les habitants de Matera encore vivants et ayant vécu dans les sassi, en parler reste impossible, à cause des souvenirs difficiles qu’ils en gardent.

Les sassi ont toutefois été inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco en 1993, afin de pouvoir préserver ce type d’habitat particulier ainsi que les nombreuses églises rupestres qui sont dispersées dans les deux sassi.

Malgré cela, c’est le tournage du film La passion du Christ de Mel Gibson, en 2004, qui a fortement redynamisé cette partie de la ville qui est aujourd’hui progressivement en rénovation. A vous le B&B façon sassi.

+ Les petits conseils

Matera se visite à pied. La partie intéressante et ancienne de la ville n’est qu’un ensemble de ruelles et de marches. Prévoyez un guide afin de pouvoir vous renseigner sur l’histoire de la ville, connaître les anecdotes de tournage des différents films (James Bond, La passion du Christ, Wonder Woman), ou découvrir l’origine de certains prénoms ou certaines croyances.

place de Matera où fut tourné Wonder WOman
Sur cette place fut tourné une partie de Wonder Woman…

Se garer s’avère difficile mais il existe des parking payant (et peu chers) dans la partie haute de la ville. Nous nous sommes garés à celui de l’angle de la via Lucana et la via Vena : en plus c’est surveillé. 

Enfin, prenez le temps de bien faire attention où vous marchez dans le sasso Caveoso : les tombes ont été placées en hauteur (étant donné que la ville a été creusée). Il s’agit de ne pas déranger les morts en marchant dessus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *